Conseils Financiers et Opérationnels

ETI / PME / Indépendants

FINNEOS vous accompagne dans la mise en place de solutions afin d’optimiser et faciliter la gestion de votre société.

Le conseil ultra-personnalisé

Notre objectif est d’apporter des solutions concrètes et adaptées à vos besoins.

Au-delà des conseils que nous sommes amenés à vous apporter, nous mettons en place les outils nécessaires et vous formons à leur utilisation.

FINNEOS intervient :
-En management de transition sur poste de responsable financier

-dans la mise en place d’outils de restitution d’information (tableaux de bord, …) permettant de :
– piloter votre activité
– réduire la non-qualité administrative
– améliorer la productivité administrative

-En déploiement d’ERP et applications spécifiques multi-plateformes

 

Nos domaines d'intervention :

Contrôle de Gestion

Digitalisation
Dématérialisation

Finance / Consolidation

Automatisation des tâches administratives

Aide au Financement

Gestion des risques financiers

Commençons une collaboration

Contactez-nous aujourd'hui

Nous sommes à votre écouter pour vous conseiller dans vos projets

Nous vous répondrons sous 24h

Nous serons heureux d’échanger avec vous

Actualités

  • Sale temps pour l'éolien et le solaire, la gauche freine... comme LR et le RN

    Les Républicains et le Rassemblement national ne sont pas les seuls à faire obstacle aux ambitions du gouvernement en matière de déploiement des énergies renouvelables : alors que le projet de loi censé permettre leur accélération est arrivé lundi à l’Assemblée nationale, les députés Nupes se sont opposés aux dérogations demandées par l’exécutif, au motif que des parcs éoliens et solaires pourraient nuire à la biodiversité. De quoi crisper le syndicat de défense des énergies renouvelables, alors que la France accumule déjà du retard sur ses objectifs.

  • Retraites : faut-il craindre une grève générale en janvier ?

    Le gouvernement a prévu de présenter sa réforme des retraites la semaine du 15 décembre. Mais, il a déjà annoncé qu'il faudra compter sur une mesure d'âge, avec un décalage à 65 ans. Les premiers concernés seront issus de la génération 1961. Les syndicats sont vent debout contre ce projet. Fait rare, dans un communiqué commun, ils lancent un avertissement au gouvernement, pour qu'il renonce à sa réforme des retraites. Sans quoi, il faut s'attendre à un conflit majeur en janvier prochain. Plane le spectre de la greve général de 1995.

  • La pauvreté en France ne recule plus depuis 20 ans, selon l'Observatoire des inégalités

    Un million de pauvres en plus en 20 ans, stagnation du niveau de vie, précarité chez les jeunes... Dans un rapport dévoilé ce mardi, l'Observatoire des inégalités brosse un panorama alarmant de la pauvreté en France. La poussée de fièvre des prix de l'énergie et de l'alimentation pourrait faire basculer de nombreuses familles dans des situations de détresse à l'approche de l'hiver.

  • Traçage des « cas contacts » du Covid : un surcoût de 600 millions d'euros pour la Sécu pour une « efficacité incertaine », selon la Cour des comptes

    Face à la propagation du virus, le gouvernement avait opté pour une stratégie massive de traçage des « cas contacts ». Pour la mener, une masse d'appels, textos ou mails ont ainsi été générés par l'Assurance maladie, qui a « recruté des milliers » d'enquêteurs à l'époque. Or, suite à un audit, la plupart des infectés n'ont « déclaré aucune personne contact », écrit la Cour des comptes.

  • Ce qui se joue aujourd'hui, c'est un Pass Navigo à 130 euros demain

    OPINION. La tragi-comédie en cours entre l'Etat et la région Île-de-France au sujet du Pass Navigo à 90 euros n'est malheureusement que la partie immergée de l'iceberg. Car le budget 2023 d'Île-de-France Mobilités que nous devrons examiner en tant qu'administrateurs le 7 décembre pose les bases d'une dérive bien pire : celle qui peut nous amener très vite à un Pass Navigo à 130 euros dès 2024. Par Jacques Baudrier, Adjoint à la maire de Paris (PCF), administrateur d'Île-de-France Mobilités.